Ta meilleure chose, c’est toi.

Dans le livre classique de Toni Morrison, Beloved, le personnage principal, Sethe, est une ancienne esclave qui cherche à reconstruire sa vie après les horreurs de son passé. En fuyant ses asservisseurs, et par peur que son nouveau-né soit captivé et enlevé, elle tue son enfant.

Des années plus tard, sa souffrance l’emprisonne et l’empêche de savourer sa liberté. Dans le moment le plus émouvant de l’histoire, Paul D, un autre ancien esclave avec lequel Sethe avait tenté de construire un foyer, revient dans sa vie.

A ce moment de l’histoire, Sethe a perdu tout espoir. Pour la consoler, Paul D lui dit : « Toi et moi, on a eu plus d’hivers que n’importe qui. On a besoin d’un peu de lendemains. » Quand Sethe proteste que son bébé était la meilleure chose dans sa vie, il répond :

« Ta meilleure chose, c’est toi, Sethe. C’est toi. »

Accepterez-vous aujourd’hui de vous voir dans cette histoire d’esclaves libérés ?

Capture d’écran 2016-06-05 à 14.36.10

J’avais 21 ans quand j’ai retranscrit ces extraits de Beloved dans mon journal personnel.

Son message universel m’a touché dans un moment où je me posais de très grandes questions sur moi.

Je rêvais de partir en Europe et vivre ma vie hors des regards et des normes de mes cultures indienne et américaine. Je voulais explorer des territoires inconnus, alors que je n’avais aucun soutien. Ma famille et mes amis aux Etats-Unis, ne m’encourageaient pas à procéder dans ce projet qui ressemblait à de la folie pour eux. Je suis passée par quelques moments difficiles où je me suis sentie seule au monde.

J’avais suivi les normes de ma culture jusque-là – hobbies, église, études. Maintenant que j’avais obtenu mon diplôme, j’étais libre de faire ce que je voulais, n’est-ce pas ? Mais les traditions familiales et la peur des jugements des autres me pesaient et m’empêchaient de déployer mes ailes.

En dépit de tout cela, je voulais y aller ! Je ne savais pas comment j’allais y arriver, mais j’ai senti que j’étais capable.

C’était à ce moment de ma vie que j’ai lu Beloved et j’ai écrit dans mon journal : « Ta meilleure chose, c’est toi. Alors pourquoi cette idée est-elle si difficile à intégrer ? »

Des années plus tard, je confirme qu’il est incroyablement difficile d’intégrer que nous sommes en réalité notre plus grand trésor, et que nos ressources les plus importantes se trouvent à l’intérieur. A chaque fois que je me suis égarée de mon chemin, c’est cette vérité qui n’était plus présente dans mon esprit.

 

Je l’ai oublié à chaque fois que j’ai imaginé que « je serais heureuse quand… »

Je l’ai oublié à chaque fois que je me suis fait petite pour être acceptée par les autres.

Je l’ai oublié à chaque fois que je pensais que la solitude partirait si quelqu’un pouvait m’aimer.

Je l’ai oublié à chaque fois que je croyais qu’un grand événement allait coïncider avec la fin de mes questionnements.

Je l’ai oublié à chaque fois que je n’ai pas médité ou écrit car ma journée était trop chargée.

Je l’ai oublié à chaque fois que j’ai pensé qu’une association avec une autre personne, un statut professionnel, un objet ou un bien pourrait me donner de la force.

Je l’ai oublié à chaque fois que j’ai laissé les autres me définir.

Mais à chaque fois que je l’ai oublié, cela m’a donné l’occasion de renforcer cette idée dans mon esprit et de m’aligner encore plus avec mon vrai moi.

Aujourd’hui, je vous propose d’inviter l’idée « Ma meilleure chose, c’est moi » dans votre vie et de l’explorer.

Vous verrez que :

Le bonheur ne se vit uniquement dans le moment présent.

Votre image vous empêche de vivre votre vie.

Les questionnements sont une force pour créer le chemin de sa vie.

Vous êtes trop important pour que quelque chose vous empêche de faire une rencontre avec vous-même quotidienne.

Nous nous sentons seuls, surtout parce que nous sommes séparés de nous-même.

Vous êtes indéfinissable et c’est bien comme ça.

© Betsy Parayil-Pezard – http://www.connectionleadership.com

Inscrivez-vous au newsletter ici : http://eepurl.com/bunjcT

Skinner Layne is a Heartless Bastard: Why you should drop everything and spend a day with Skinner Layne

Sign up for the May 28th seminar here: http://exobase.exosphe.re/paris-2016/

 

I had the opportunity to attend Exobase, a one-day seminar with Skinner Layne, while he was in Paris on May 14th, 2016. He’ll be back in Paris on Saturday, May 28th, giving the exact same talk, and I think any Parisian who is asking him or herself any kind of future career (or existential) question should jump on this opportunity.

Skinner is touring Europe to talk about his organization Exosphere which is described on his website as “a learning and problem-solving community that encourages people to shape the world they live in through learning experiences focused on 21st century skills, technologies, and trends.”

I don’t want to take any of the fire away from the deep plunge into reality that awaits you if you decide to attend the second Exobase seminar, but I did want to take the opportunity to give you my main reasons for encouraging you to go:

13248325_10154197442119860_7501688965897482396_o

Reason to go 1) You need to prepare yourself for the creative economy. If you’re asking yourself what that means, that is because in France, as in many places, we are mired in a cultural context where experts seem to have many theories about the future, but no one is pragmatic or visionary enough to admit that it’s already happening right now. You already need to have changed your paradigm. Take this opportunity to bring yourself up to speed.

Reason to go 2) You don’t know who you are. You think you do, but once Skinner has taken a hammer to the mirror, you’ll need to ask yourself that question again, as well as the question of what kind of world you WANT to live in. Your values do matter. Skinner builds a complex and very persuasive argument on the solid foundation of his hopes for a better world.

Reason to go 3) What you do all the time could change your life. Skinner has an important message that you need hear: what you do every day is fundamentally more important for both your life and the future of humanity than anyone’s theories about society. In the talk he mentions journaling several times, and I hope he will convince a few more people to try a practice that could save them millions of dollars both in therapy and business strategy.

Reason to go 4) You need to find out whether you’re a heartless bastard or a narcissistic primadonna too. Skinner’s space and time personality test will give you a simple way of understanding why people do what they do, and how they are different from you. Once you’ve stopped wasting your energy on figuring other people out, you can take differences into account to effectively identify the people you need on your team, to get where you want to go.

Reason to go 5) What people need most today is flexibility. I could go on forever about this point because, as a coach working mainly with leaders, I wholeheartedly believe that we need to develop our agility more than anything else. I was delighted to hear this message coming through loud and clear. Skinner reminds us that we don’t know what’s going to be needed of us in the future, and that we need to learn how to learn and how to teach ourselves what we need to know.

Reason to go 6) It will be good for your love life. Yes, we’re mostly talking about professional futures here, but as with anything that has to do with the study of humans, it can be directly applied to your relationships. I’ve rarely heard a definition of love that was so spot on.

Reason to go 7) Because poetry. Skinner uses perfectly-timed, valiantly-delivered excerpts of literature to send you spinning in the direction of your own future. Just a little more Longfellow and Emerson, and you’ll have life figured out.

Sign up for the May 28th seminar here: http://exobase.exosphe.re/paris-2016/

Special thanks to Adèle Galey, co-founder of Ticket For Change, for inviting me!

© Betsy Parayil-Pezard – http://www.connectionleadership.com

 

 

 

What is mindfulness? Part II

The meditation teacher Christina Feldman defines mindfulness in the following way: “Mindfulness is the willingness and capacity to be equally present with all events and experiences, with discernment, curiosity, and kindness.”

What is mindfulness?

A common definition of mindfulness that you may find in many of the articles and literature on the subject contains the following elements:

Un acte révolutionnaire

Imaginez que le monde est en effervescence autour de vous, débordant de peur et de violence.

Vous vibrez avec la douleur et la peur de ce monde, en répétant des idées qui ont l’air d’être vraies, et en exprimant également la polarité et la résistance par des actes de rapprochement et de solidarité.

Maintenant, imaginez que vous fermez les yeux, et que vous prenez votre première “respiration en pleine conscience” de la journée.

Imaginez, au milieu de cet environnement très dense en informations et en émotions, que vous osez vous asseoir en silence pendant quelques minutes, en pensant à votre souffle. Pendant ces quelques minutes, votre corps n’est plus un champ dévasté par la guerre – mais un point de silence et de calme sur le radar des haines et des peurs qui s’accumulent.

essai un acte révolutionnaire photo

Ces quelques moments de silence peuvent vous relaxer, mais un scan de votre cerveau montrerait une grande activité. Vous êtes en train de créer toutes sortes de liens entre tout ce que vous savez et ressentez. Si vous étiez en mesure d’écouter la petite voix à l’intérieur de vous, ce petit murmure qui est écrasépar le rugissement de la politique, des médias et de l’opinion, vous verriez qu’elle ne se contente pas de répéter et d’opposer, mais qu’elle sait créer une nouvelle impulsion que vous pouvez offrir au monde. Quelque chose que nous n’avons pas encore essayé. Une image claire peut apparaître dans votre esprit, une sorte de carte pour nous amener à ce nouveau lieu que la plupart d’entre nous ne peuvent même pas imaginer.

Dans des moments comme cela, un instant de silence n’est-il pas un acte révolutionnaire?

En tant que leader, c’est votre devoir de vous retirer régulièrement loin du monde et d’écouter votre conscience donner naissance au futur émergent.

4 Idées pour un Leadership Conscient en temps difficiles (Paru dans The Next Women France le 23 nov 2015)

Suite aux événements du 13 novembre, nous pouvons avoir l’impression que la pratique de la pleine conscience n’est pas la plus pertinente pour la gestion de ce type de situations. Cependant, la méditation et la pratique de la pleine conscience ne renvoient pas à une injonction à se « vider l’esprit », en particulier dans un moment d’émotions fortes et de traumatisme.

Au contraire, au lieu de chercher à supprimer ce que nous vivons pour le remplacer par des émotions positives, un leadership conscient accueille les émotions qui surgissent face aux événements difficiles, et sait qu’il est vital pour l’équilibre psychologique des individus et des équipes de ne pas occulter ses propres émotions.

Si vous développez un leadership conscient, voici quatre idées à prendre en considération….

LIRE L’ARTICLE en cliquant sur le lien suivant :

http://www.thenextwomenfr.com/4-idees-pour-un-leadership-conscient-en-temps-difficiles/