Tous les jours, j’avais mal

TOUS LES JOURS, J’AVAIS MAL

J’avais mal tout le temps, mais personne ne le savait. J’avais d’énormes douleurs au cou et aux cervicales et mal aux épaules.

J’enchainais des massages chez le kiné, des séances d’ostéo, des visites chez le médécin. Les soins me faisaient du bien, mais quelques jours plus tard, les tensions revenaient.

Une fois j’ai demandé à un ostéopathe : « Penses-tu que je pourrais vivre un jour sans douleur ? » Il venait de soigner mon corps qui était totalement EN VRAC ! J’avais des nœuds partout.

L’ostéopathe trouvait que mon objectif de « vivre sans douleurs » était trop ambitieux. D’ailleurs, plusieurs membres du corps médical m’ont encouragé d’apprendre plutôt à vivre avec. Je n’avais aucune maladie qu’ils pouvaient identifier. J’avais juste mal.

Et j’ai effectivement appris à vivre avec. Cela faisait partie de mon quotidien. Mon mental me dirigeait vers l’avant sans écouter le corps. Je n’y pensais presque plus, jusqu’à ce que la douleur soit trop importante et me forçait à m’arrêter.

Betsy Parayil-Pezard
Je m’étais habituée à avoir des petits (ou gros) maux.

 

LE COURAGE DE MEDITER

Quand j’ai commencé à méditer plus longtemps, plus régulièrement, ces douleurs sont devenues beaucoup plus présentes !

Souvent, on dit que la méditation déstresse. C’est vrai, mais dans mon expérience, la méditation permet de VOIR surtout CE QUI EST LA PRESENT, que cela soit agréable ou désagréable.

Quand nous ne sommes pas bien dans notre corps, cela peut être vraiment difficile. S’asseoir pour méditer quand nous avons mal, c’est un acte de COURAGE.

 

VOIR CE QUI EST LA

Avec une pratique régulière de méditation, parfois nous devenons conscients de choses avec lesquelles nous avons vécues depuis toujours : des relations toxiques, des addictions, un sentiment de solitude, de déception ou de colère, un décalage entre notre vie et la personne que nous pensions devenir.

Ce chemin de méditation est un processus par lequel j’ai enlevé, un par un, les cailloux du fond de mes chaussures.

 

UN CORPS DYNAMIQUE

Il y a quelques mois, j’ai pris conscience que mon corps était léger et libre de douleurs.

Quand est-ce que tous ces maux ont disparus ? En vérité, je ne sais plus, c’était un processus trop long pour pouvoir le voir, mais depuis quelques années cela ne cesse de diminuer.

Petit à petit, je m’aligne avec la personne que je suis vraiment, et mon corps me remercie. Mon nouveau « normal », c’est un corps reposé et dynamique.

 

 

***

Une note : J’ai écrit ce poste pour le publier aussitôt, mais j’ai hésité, et maintenant trois semaines se sont écoulées. Quand je me suis demandée pourquoi je ne le publiais pas, je me suis aperçue que j’avais peur des réactions. Est-ce que je devais partager ça avec le monde ?

 Pour moi, la méditation n’est pas une panacée qui règle tous les problèmes. Néanmoins, la méditation m’a permis d’identifier les endroits dans ma vie où j’avais mal, et a mis en lumière des fonctionnements dont je n’étais pas consciente. Après c’est moi qui ai fait le travail d’opérer les changements de vie qui m’ont soulagé ! 

Oui, je ne voulais pas publier ce poste, car j’avais peur que quelqu’un qui vit avec des douleurs comme j’ai vécue pourrait se sentir jugé. Cela n’est pas mon intention non plus. J’ai horreur du jugement. Je vous envoie du soutien.

 

Inscrivez-vous au prochain programme de Connection Leadership (c’est gratuit et ça commence bientôt!) : 7 Jours Pour Transformer Vos Peurs… Voici le lien : http://eepurl.com/b7STAr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s